Sortie des 6ème 4 et 6

6emesvt

Lundi, ciel gris et brume pyrénéenne, presque espagnole, nous voilà arrivés. 54 à envahir les chambres, choisir les lits, et les faire. Les profs veillent, le drap housse ne doit pas sauter du coin, la couette dans sa housse et il faut que ce soit joli. À 8 par chambre, c'est mieux qu'il y ait cet ordre. On a déjà vu les animateurs qui nous ont présenté le programme : des observations, un cadran solaire à construire mais surtout, surtout, surtout, ...demain, ... les fusées !

Juste en contrebas de notre chalet, il y a le petit ruisseau. Ceux qui sont venus avant nous ont commencé à construire des cabanes et d'autres, des ponts. Alors, nous, on continue à construire le toit de la cabane et à utiliser les ponts, et à courir, et à sauter, un pied sur les cailloux, …

 

Mardi. On a découpé une carte du ciel, ciseaux et colle, une attache parisienne au centre d'un disque pour présenter les étoiles dans le ciel en fonction de la date et de l'heure. On a parlé, parlé et puis on a regardé des vidéos sur les autres soleils, sur les autres galaxies. On est nombreux et un peu seul dans l'univers.... Et puis ensuite, enfin, on s'est retrouvé dans la chambre pour discuter un peu.

Aujourd'hui, il fait beau. On est prêts. Il y a des outils sur les tables, il me tarde ! On va découper et fabriquer des micro fusées ! Génial ! Lancer prévu à 16 h 43 ! ... À suivre en direct de la cité de l'espace ???

5, 4, 3, 2, 1 ... Feu     Zéro échec, 54 départs réussis, un bel après-midi ! Au gré du vent, certaines fusées sont retombées proches de nous, certaines dans un champ, derrière le ruisseau et quelques unes, équipées du moteur C, surpuissant, sont allées trop haut et ne sont pas encore retombées. Heureusement que le concours de la plus belle décoration a eu lieu avant. J'ai gagné.

Comme le soleil était toujours là, on a goûté dehors, on a joué au basket et puis est retourné aux cabanes... La douche, le dîner, le ping-pong, les discussions et les jeux, tout cela à faire mais pas forcément dans cet ordre avant d'aller à la veillée.

Et puis les nuages sont revenus, on n’a pas pu observer le ciel avec les télescopes. Alors, Raphaël, l'animateur du centre, a préparé la salle pour nous projeter des vidéos. On a vu le départ de fusées, de la navette, et puis d'autres images de notre ciel et de la vie dans l'I.S.S Et puis Raphaël a joué de la guitare pour nous raconter des contes, celui de la constellation du Dauphin, sacré Zeus ! C'était Super !

 

Mercredi. C’est la dernière journée, on se lève pour faire nos valises. Il reste quelques affaires propres, heureusement ! On a tous, à un moment ou à un autre, mis un pied dans le ruisseau. Je sais que certains ont mis leurs pieds dans le ruisseau, jusqu’au-dessus des genoux ! Mais chut, ça, il ne faut pas le dire ! De toute de manière, il a fait beau et les habits ont pu sécher.

9h10, on commence la dernière activité, la fabrication du cadran solaire. C’est beaucoup plus facile que je ne l’imaginais. On trace un cadre sur la planche en bois, on trace les cadrans en angle de 15°, on perce au centre un petit trou pour y glisser le style, la petite baguette dont l’ombre projetée permettra d’indiquer l'heure. D’ailleurs, le temps passe vite, très vite, et c’est déjà l’heure de passer à table, de récupérer les affaires et de monter dans le bus.

Retour au Caousou, la famille nous attend, il y a des choses à raconter,  ... mais vivement jeudi que l’on retrouve les copains, les amis pour raconter tout ce que l'on a fait pendant ces trois jours dans les Pyrénées, au plus près des étoiles.

 

A. BEAUJARD, T. GAUCI, M. GUALINO, A. RAYBAUD  et les 6°4 et 6